logo

Vous trouverez sur cette page des informations pratiques, tirées de notre propre expérience, pour vous aider à faire votre choix parmi les équipements proposés ici. Si vous continuez de vous poser des questions après avoir parcouru cette page, n'hésitez pas à nous contacter à l'aide du formulaire dédié.

Durabilité des tentes Aliva

Les modèles de tentes que nous proposons ont été conçus dès le départ dans l'objectif d'être durables.

  • Les tentes Aliva ne possèdent pas de structure en arceaux. Il s'agit du point critique sur les tentes, dont la casse est à proscrire.
  • Les fermetures éclair sont un autre point de faiblesse et doivent être manipulées avec soin. Les portes des tentes Aliva n'en utilisent pas, seule la chambre intérieure en comporte et celles-ci ne sont pas soumises au stress mécanique.
  • Les tissus utilisés sur les tentes Aliva ont fait leur preuve : nylon et polyester enduits de silicone, bien que légers, sont des tissus rustiques éprouvés depuis de nombreuses années sur les équipements "outdoor".
  • Les coutures sont réalisées avec soin, avec un fil polyester de qualité. Les pièces de tissu sont assemblées à l'aide d'une couture en Z, la plus résistante. Toutes les attaches critiques sont consues sur renforts, eux même collés et cousus sur le tissu principal.
  • Nos tentes sont conçues autour du principe de modularité : elles sont l'assemblage de plusieurs éléments indépendants les uns des autres. Par exemple le tapis de sol, qui est l'élément le plus soumis à l'usure, peut être facilement remplacé si besoin.
J'ai voyagé durant un an et demi sur le continent américain en emmenant avec moi un prototype du modèle Léotie-2. J'ai lui ai ainsi fait subir plus de 500 bivouacs dans des conditions variées. Elle n'a nécessité aucune réparation et m'a protégé de la pluie jusqu'à la fin de mon séjour.

Comparaison bâtons VS arceaux

Les tentes Aliva s'érigent à l'aide des bâtons de randonnée, et ne nécessitent pas l'utilisation d'une structure classique en arceaux. Voici les raisons qui m'ont conduit à faire ce choix de conception, qui n'a (presque) que des avantage :
  • Gain de poids

    La structure en arceaux utilisée sur les tentes traditionnelles pèsent plusieurs centaines de grammes et constitue un poids "mort" dans votre sac, n'étant d'aucune utilité durant la marche. Alors que marcher avec une paire de bâtons vous apportera, pour un poids équivalent, de multiples avantages en terme de santé (préservation des articulations), une meilleure statibilité, et une meilleure propulsion.
  • Gain de place

    Des arceaux en moins dans votre sac et c'est autant de volume de gagné.
  • Facilité de montage et démontage

    Lors de longs périples, les bivouacs s'enchaînant, il est intéressant de réduire au maximum le temps de montage et de rangement du matériel. Lorsque vous parvenez le soir à l'emplacement de bivouac, vous avez déjà vos bâtons en main ; nul besoin de déplier des arceaux ni de les assembler bout à bout, opération fastidieuse lorsqu'on a les mains engourdies par le froid. De même au matin lors du rangement de la tente, vous n'avez qu'à ranger la toile et vous saisir de vos bâtons pour repartir.
  • Fragilité des arceaux

    Les arceaux légers en alliage d'aluminium peuvent casser. Tous les matériaux s'usent, cependant l'aluminium, contrairement à l'acier, ne possède pas de limite d'endurance (limite en dessous de laquelle une contrainte n'engendre pas d'usure). Il s'use donc à chaque utilisation, même si les contraintes sont faibles. Ce qui signifie qu'au delà d'une certaine utilisation, un arceau en aluminium est susceptible de casser à tout instant, même en absence de contrainte forte.
  • Facilité de remplacement des bâtons

    Imaginons que vous perdiez ou cassiez un bâton de marche. Alors vous devriez pouvoir le remplacer sur le terrain à l'aide d'une branche. Chose moins évidente à réaliser pour remplacer un arceau cassé.
  • Mais pas d'autoportance ...

    S'il faut bien reconnaître un avantage à une structure en arceaux, c'est qu'elle peut apporter l'autoportance : votre tente se tient d'elle même, sans avoir besoin de l'arimer à l'aide de sardines dans le sol. Cela est intéressant dans certaines conditions, lorsqu'il est difficile de planter des sardines, tel qu'un bivouac sur une dalle de béton, ou sur de la glace ; et dans une moindre mesure dans un pierrier car on peut facilement caler les sardines à l'aide de rochers.
    Mais ces situations ne pas très courantes. Dans des conditions classiques de bivouac, c'est à dire sur un sol dans lequel on peut planter des sardines, alors cet avantage s'annule : 4 ou 5 minutes suffisent à planter les 8 sardines pour ériger une Léotie.
    Et l'avantage de l'autoportance doit être modéré en cas de gros vent : dans ce cas il sera quand même nécessaire de planter des sardines pour éviter qu'une tente autoportante ne s'envole ...
Pour les voyageurs à vélo ou les marcheurs réfractaires aux bâtons de marche, des mâts trois brins en aluminium sont disponibles en remplacement.

Résistance à la pluie

  • Etanchéité des tissus utilisés

    L'étanchéité d'un tissu diminue avec le temps. Plus un tissu possède une étanchéité élevée à l'état neuf, et plus il est susceptible de conserver une étanchéité satisfaisante dans le temps.
    • Pour le toit

      La valeur d'étanchéité minimale à partir de laquelle on considère le toit d'une tente comme étanche, est d'environ 1000 mm. Les tissus employés pour le toit des tentes Aliva possèdent une étancheité à l'état neuf d'au moins 2500 mm.
    • Pour le sol

      Le tapis de sol étant soumis à l'abrasion, il est fortement sollicité, notamment au niveau des points où l'on s'appuie à l'aide des mains ou genoux. C'est l'élément qui s'use le plus vite sur une tente. Les tissus employés sur le sol des tentes Aliva possèdent une étanchéité à l'état neuf d'au minimum 4000 mm.
  • Etanchéité des coutures

    Sur les tentes Aliva, les coutures sont recouvertes par un produit à base de silicone, lequel obstrue durablement les trous laissés par la machine à coudre. Ce procédé est plus durable que les bandes thermocolantes utilisés sur de nombreuses tentes du commerce, qui ont tendance à se désagréger avec le temps. De plus c'est un procédé facile à renouveler par soi-même.

Choix des matériaux

Les tentes Aliva sont proposées en trois versions :
  • UL - Ultra Légère

    Le toit est en nylon 20 deniers, avec une enduction silicone, durablement étanche (2500 mm). Ce tissu est particulièrement résistant à la déchirure.
    Le sol est en tissu polyester 20 deniers, avec une enduction polyuréthane, qui lui confère une étanchéité de 4000 mm. Il possède, rapporté à son faible poids, une très bonne résistance à l'abrasion ainsi qu'à la perforation, de plus il ne glisse pas. Toutefois sur les sols particulièrement agressifs, je vous conseille d'inspecter le sol et de retirer les éléments gênants (cailloux pointus ou coupants, épines ...).
    Les fermetures éclair de la chambre sont fines (taille 3C de chez YKK) mais dureront longtemps étant donné qu'elles ne sont pas sous tension. Elles sont à manipuler avec un minimum de précaution tout de même.
    Usage recommandé : bivouacs, aventures sur quelques mois.
  • LR - Légère et Résistante

    Le toit est en nylon 40 deniers, avec une enduction silicone, encore plus résistant à la déchirure et à l'abrasion que le nylon 20 deniers.
    Le sol ainsi que les fermetures éclairs de la chambre sont identiques à ceux de la version UL.
    Usage recommandé : aventures sur plusieurs mois, une année
  • TR - Très Résistante

    Le toit est identique à celui de la version LR.
    Le sol est en nylon 70 deniers enduit polyuréthane. Extrêmement durable, il est indiqué lorsque les bivouacs sur sols agressifs sont nombreux
    Les fermetures éclair de la chambre sont plus épaisses : 5C de chez YKK, très durables
    Usage recommandé : tours du monde, vie nomade (testée sur plus de 500 bivouacs)

Les différentes configurations

Les tentes Aliva sont proposées suivant trois configurations :
  • MP - Abri mono-paroie avec tapis de sol amovible

    Cette configuration comporte le toit ainsi qu'un tapis de sol dont les bordures remontent verticalement (forme "cuvette"), vous offrant ainsi une protection efficace contre l'eau pouvant ruisseler au sol. Le tapis est amovible (nuits à la belle étoile), il vient se cliper aux quatres coins du toit, ainsi il reste en place même lorsque le sol est en pente. Le montage est également facilité et plus rapide.
    Toit Tapis de sol Toit et tapis de sol assemblés
  • MP+ - Abri mono-paroie avec tapis de sol et moustiquaire amovibles

    Il s'agit de la version MP à laquelle est ajoutée une moustiquaire amovible. Elle n'est pas cousue au tapis de sol, et se clip à l'intérieur du toit. Elle peut également être rangée tout en étant fixée au toit, permettant ainsi un montage ultra-rapide. Ses extrémités basses possèdent une sur-longueur, de façon à ce qu'elles retombent à l'intérieur du tapis de sol, assurant une très bonne étanchéité vis à vis des insectes volants. Elle ne comporte pas de fermetures éclairs ; on y rentre simplement en soulevant un côté
    La moustiquaire peut être montée seule, sans le toit.
    Toit Tapis de sol Moustiquaire Toit, tapis de sol et moustiquaire assemblés
  • DT - Tente double paroie

    Il s'agit ici d'une tente au sens classique du terme, constituée du toit et d'une chambre intérieure amovible, complètement fermée. Elle se clip à l'intérieur du toit une fois celui-ci monté ; elle est ainsi protégée lors des montages sous la pluie. Elle peut également être rangée tout en étant déjà fixée au toit, permettant ainsi un montage ultra-rapide. La chambre comporte deux grandes portes latérales zippées, une de chaque côté pour un confort d'utilisation maximal à deux.
    En cas de forte chaleur, la chambre intérieure peut être montée seule, sans le toit.
    Toit Chambre intérieure Toit et chambre intérieure assemblés

Aide au choix de la configuration

Ces trois configurations vous sont proposées de façon à pouvoir répondre au mieux à votre besoin personnel. Cependant j'ai conscience que faire ce choix peut devenir un casse tête pour certains; aussi, voici quelques arguments pour vous aider à y voir plus clair.

Le premier élément à prendre en compte est la présence ou non de moustiques sur vos lieux de bivouacs, lesquels peuvent transformer un coin de paradis en un petit enfer. En France, les zones chaudes et humides peuvent en être infestées, à contrario vous n'en rencontrerez que peu, voir pas du tout en montagne. La réponse à cette question devrait aguiller votre choix entre les versions MP et MP+.

Second élément : êtes-vous habitué à dormir dehors, vous sentez-vous à l'aise avec cela ? Votre ressenti doit vous aider à choisir entre les versions MP+ et DT.

La configuration MP est la plus minimaliste et plus légère mais ne vous protège pas contre les moustiques, de plus s'agissant d'une tente mono-paroie elle offre une forme de proximité avec la nature environnante qui peut ne pas convenir à tout le monde. Elle est donc bien adaptée si vous :

  • bivouaquez essentiellement en montagne
  • apportez de l'importance au poids
  • êtes à l'aise pour dormir en nature

Si vous dormez de façon occasionnelle dans des zones à moustiques alors vous pourrez songer à ajouter la moustiquaire (version MP+), lors de votre achat initial ou ultérieurement. Cette solution est la plus modulable et légère pour vous protéger des moustiques ; la moustiquaire n'étant pas solidaire du tapis de sol, vous pouvez choisir de l'emporter ou non, en fonction de votre destination. Cinq jours de bivouacs en altitude ? La moustiquaire est inutile. Une traversée des Alpes avec des bivouacs en altitude mais aussi en fond de vallée où il fait plus chaud, ou bien un voyage en Norvège : emportez-là avec vous, et voyez sur place si vous avez besoin de la mettre ou non. Elle s'insère à tout moment en une minute.

Le choix peut être plus cornélien si l'on compare les configurations MP+ et DT. Ces deux configurations vous protègent des moustiques mais diffèrent au niveau du poids et du confort :

  • le poids : avec la configuration MP+ et en l'absence de moustiques, vous emportez le toit et le tapis de sol mais pas la moustiquaire. Alors que la version DT vous impose de transporter la chambre pour bénéficier du sol, qu'il y ai des moustiques ou non, et le poids du toit et de la chambre est supérieur de 40 % au poids du toit et du tapis de sol. En présence de moustiques, vous aurez la moustiquaire avec vous et dans ce cas la différence de poids s'estompe, la chambre ne pesant que 10 % de plus que le tapis de sol et la moustiquaire réunis.
  • le confort : c'est une notion très subjective, mais le poids supplémentaire de la chambre intérieure offre un surplus de confort - en vaut-il le poids ? à vous de juger - dans le sens où aurez le sentiment d'être comme dans un cocon, à l'abri du moindre courant d'air. Vous bénéficierez également d'un effet "bulle d'air" qui vous apportera quelques degrés supplémentaires en conditions fraîches (mais plus de chaleur en conditions chaudes !). La configuration MP+ vous protège efficacement du vent, cependant de légers courants d'air peuvent passer entre le sol et la toile extérieure ; si vous êtes à l'aise pour dormir dehors alors vous vous en accomoderez sans aucun problème, alors que d'autres ne pourront pas se passer de l'effet "cocon".
  • si vous comptez bivouaquer dans la neige, alors la chambre intérieure avec son tissu "plein" sera la plus efficiente pour empêcher la neige soufflée par le vent de pénétrer dans la tente. La moustiquaire de la configuration MP+ atténuera ce désagrément sans l'éléminer complètement, la neige souflée et légère pouvant passer au travers de ses mailles.
Une tentative de résumé pourrait donner :
  • MP : la plus légère
  • MP+ : la plus polyvalente
  • DT : la plus douillette
Toujours indécis ? Ecrivez-nous pour nous parler de votre projet et nous exposer vos questionnements, nous aurons grand plaisir à tenter de vous aiguiller. Si nous pensons que nos tentes ne sont pas adaptées à votre projet, alors nous vous le dirons sans détour.